imagesdelorraine.org
Image default
Lorraine

La ville de Metz en 1900

Entre 1870 à 1920, l’histoire de Metz se symbolise par de grands évènements et des faits marquants. Des faits qui ont troublé la vie des anciens habitants de la ville en commençant par l’apparition des guerres et les bouleversements politiques.

Metz contre Napoléon III

Après un coup d’état et nomination de l’empereur Napoléon III, la moyenne et la petite bourgeoisie de la ville de Metz se rassemble pour une opposition. L’empereur décide d’organiser un référendum le 8 mai 1870, dans le but d’obtenir un soutien de son pouvoir. Un soutien dont Metz refuse catégoriquement après le résultat du référendum, avec 4 600 de «non » contre 3 800 de « oui ». Le département de la Moselle par contre approuve et c’est de là que nait le parti Républicain à Metz. En Août 1870, l’empire tombe et la guerre contre les prussiens commence.

Le siège de la ville

Lors de la guerre franco-prussienne de 1870 à 1871, l’armée française se fait repoussée par l’armée prussienne après deux tentatives d’opposition au siège effectuée par les prussiens à Noisseville et à Bellevue. En effet, le blocus Allemand porta ses fruits après les défaites successives de l’armée française. Cela entraina ensuite le manque de nourriture et d’eau, qui força les habitants à se nourrir de chevaux et de rats. Finalement, la capitulation de l’armée de Mac Mahon et la chute de l’empire entraina de lourdes conséquences.

Metz en deuil

En plus des défaites honteuses occasionnées par le siège et l’annexion de 1870, la ville est en deuil. Le 17 juin 1885, Von Manteuffel, protecteur des droits et des libertés de l’homme, décède et laisse derrière lui une peine auprès des habitants de Metz. Lors de la période de résistance à la germanisation et la défense des intérêts de l’Alsace-Moselle, les Messins perdent certains de leurs défenseurs, notamment Monseigneur l’évêque Dupont des Loges et Von Mantteuffel.

La libération de 1918

Suite à de nombreuses péripéties les soldats français décidèrent de reprendre leur droit et leur dignité en retournant de nouveau dans la ville de Metz en novembre 1918. Pour les Messins annexés, la période de 1914 à 1918 causa d’énormes impacts psychologiques, un amas de souffrance et d’inquiétude sur l’avenir de Metz. Les habitants vécurent 4 années de guerre, ce qui entraina une peur constante auprès des habitants.

La reconnaissance de la France

Libérée de la dictature allemande et redevenue français, Metz connait une période de délivrance entre le 19 novembre et 8 Décembre 1918. Un accueil chaleureux attend Metz lors de son retour à la France. La ville est acclamée par tout le pays. Un accueil au sein du pays de la France qui fut officiel le 8 Décembre 1918, célébré par une grande cérémonie où se présentaient le président de la République Raymond Poincaré et de nombreux députés, sénateurs et d’ambassadeurs.

La croix de la Légion d’Honneur est officiellement remise à Metz le 27 Octobre 1918. De nombreux évènements se succèdent sur la ville de Metz et bien d’autres encore l’attendent au cours de son histoire après l’année 1920.

Related posts

Les visites incontournables à faire à Verdun

administrateur

Des idées de randonnée pédestre à Gérardmer

administrateur

Des idées pour visiter les musées à Nancy

administrateur